SCPI Scellier
- 1186 vues -

Monter une entreprise : quels sont les coûts

Les créateurs d’entreprise sont aujourd’hui nombreux à opter pour le statut de société. En effet ce dernier offre plus de sécurité pour l’entrepreneur et sa famille, plus de crédibilité auprès des investisseurs, auprès des partenaires et auprès des clients. Toutefois, si vous optez pour la constitution d’une SARL, vous devez prendre en considération plusieurs critères déterminants du coût de votre projet.

Le capital social

Une SARL possède un capital social à fonction multiple. Celui-ci permet de fixer les parts sociales des associés. Cela parce que les parts sociales de la société sont réparties entre les associés en fonction de leurs apports au moment de la constitution du capital social. Il représente aussi un moyen de financement puisqu’il peut servir d’apport pour demander un prêt bancaire. Il peut aussi servir à rembourser le porteur de projet des dépenses qu’il a engagées avant la constitution de la SARL. Le capital social est également une garantie pour les tiers créanciers. En théorie, il définit la capacité de remboursement de dettes de la SARL. Ce capital peut être fixé librement et peut même être de 1 euro. Seulement, une SARL se constitue généralement sur une base minimale de 1000 à 2000 euros.

Le cout de la rédaction de statuts

Dans le cadre de la création d’une SARL, la rédaction de statuts est obligatoire. Pour éviter les mauvaises surprises dans l’avenir et préserver son entreprise, il convient de confier la rédaction des statuts à un professionnel. Pour ce faire, vous pouvez vous adresser à un avocat d’affaires ou à un expert-comptable. Quoi qu’il en soit, pour profiter de ce genre de service, il faut compter entre 600 et 3 000 euros selon la complexité des statuts.

Les frais légaux

Vous devez aussi compter les frais légaux de création de la société dont l’immatriculation au RCS qui vous coûtera 83,96 euros et la diffusion de l’annonce légale dans le journal variera entre 150 euros et 190 euros.