SCPI Scellier
- 1817 vues -

La loi Pinel et la défiscalisation

La loi Pinel est un dispositif fiscal d'incitation à l'investissement locatif dans l'immobilier neuf. C'est le Duflot en mieux, censé ranimer un marché de la construction au point mort. Et la loi pinel devient très intrigante, surtout quand il s’agit de la défiscalisation ! Voici plus d’informations pour satisfaire votre curiosité !

Le taux facial de la réduction d’impôt

Dans de nombreux cas, le taux facial de la réduction d’impôt ne correspond pas au taux réel : le prix de revient de l’investissement pris en compte dans le calcul est en effet plafonné à 5 500 € par m2. L’augmentation du coût de la construction neuve et le renchérissement du prix du foncier conduisent couramment les promoteurs à pratiquer des prix au m2 qui se situent au-delà de 6 000 € pour des emplacements de qualité, et peuvent aller jusqu’à 6 500, voire 7 000 €. Pour un investissement de 300 000 €, qui est la base maximale prise en considération, l’avantage fiscal peut ainsi être raboté de 6 000 à 10 000 €du seul fait de ce plafond, ce qui ramène le taux maximal réel de l’avantage à 17 ou 19 % du coût effectivement supporté.

Les revenus fonciers

Les revenus fonciers procurés par l’investissement supportent une taxation à l’impôt sur le revenu qui atteint couramment le taux rédhibitoire de 56,5 %, prélèvements sociauxcompris, et peut aller jusqu’à 61,5 % pour les contribuables les plus imposés. Ces taux sont à comparer à la fiscalité appliquée sur l’assurance-vie qui est au total (prélèvements sociaux compris) de 30,5 % au-delà de quatre ans et de 23 % après 8 ans de détention du contrat.